Les entrées en scène mémorables de Johnny Hallyday

Publié par Johnny Hallyday Fanclub le

Les entrées en scène mémorables de Johnny Hallyday

    Les entrées en scène mémorables de Johnny Hallyday

 

1982 : En mode survivant aux palais des sports

Lors de ses 39 ans, Johnny est au palais des sports de Paris ( dans le XVe arrondissement) du 14 Septembre au 11 Novembre. Le scénario de ce concert de Johnny Hallyday a changé en cours de route. En effet,  "le scénario était plus basé sur Vampirella et tout le merdier", raconte le producteur Pierre Billon, dans le livre de Serge Loupien, Johnny Hallyday : la dernière idole. Pierre Billon déclare également "Johnny devait arriver en vampire avec les grandes dents, le sang, etc. Ca s’appelait Fantasmhallyday. On a commencé à bosser à cinq là-dessus : Claude Mulot, Long Chris, Johnny, Jean Renard et moi, pendant un séminaire à l’Alpe d’Huez. Et comme entre-temps étaient sortis, Conan Le Barbare, Mad Max, New York 1997, etc, nous avons décidé d’oublier un peu le côté Transylvanie pour nous orienter vers le genre ville détruite et fin du monde."  Par conséquent, ils choisissent l’univers post-apocalyptique qui était très à la mode à cette époque pour ce spectacle. L’introduction démarre par l’arrivée sur scène de Johnny, une voix-off clame : "Au cours de la nuit des deux lunes, un homme un seul revient du domaine des ombres, cet homme c'est le survivant, pour la dernière fois, il va vivre pour vous ses fantasmes." Ainsi, le décor s’écarte, Johnny apparaît ensuite et met le feu à deux figurants avant de débuter son concert.

1984 : La main géante au zenith de Paris

Du 25 Octobre 1984 au 2 Février 1985, Johnny Hallyday s’installait au Zénith de Paris. Accompagné de Hilton McConnico, qui est à la fois designer de mode et chef décorateur pour le cinéma, il imagine une mise en scène incroyable. Johnny déclara :"On a fait construire une main géante à Birmingham : cinq mètres de large, neuf mètres de long, le bras fait 15 mètres. Elle avance en poing serré au-dessus des spectateurs, s’ouvre… et je suis dedans.Le public qui assiste à ce spectacle extravagant est très impressionné par cette entrée anthologique. Pour le chanteur l’expérience s’avère éprouvante. "Quand ça s’ouvre et que je me retrouve debout... c’est affreux : j’ai le vertige !", avoue-t-il plus tard à France Soir.

1992 : Le tour de magie au palais omnisports de Paris-Bercy

En 1992, Johnny Hallyday fait une série de concerts pour la troisième fois à Bercy du 15 Septembre au 4 Octobre. Johnny toujours en quête de sensation pense à faire une cascade dans voiture pour entrer dans la scène. Finalement l'idée fut abandonnée car pas assez spectaculaire. Pour trouver de l’inspiration, Johnny Hallyday va à Las Vegas aux Etats-Unis où ils voient le spectacle des deux magiciens, Siegfried et Roy. Le Taulier est impressionné par leur prestation. Avec l’aide du réalisateur et producteur Christian Fechner, Johnny et son équipe vont imaginer une arrivée sur scène "avec un grand effet d’illusion". Johnny apparaît dans un ascenseur suspendu à quelques mètres du sol.

1993 : En fendant la foule au Parc des princes

Pour fêter ses 50 ans, Johnny Hallyday donne 3 concerts exceptionnels au Parc des Princes le 18, 19 et 20 Juin 1993. Johnny va prendre un bain de foule et va traverser le stade entièrement jusqu'à la scène. Il traverse les spectateurs qui sont en transe lorsque le Taulier passe à proximité d’eux. Au total, près 180 000 personnes assistent à ces trois dates, rapporte RTL. Avant d’entrer, Johnny fait dans l’humour : "J’espère que je ne vais pas perdre mon pantalon", lance-t-il à un de ses gardes du corps. "Je voulais faire mon entrée en scène un peu comme un boxeur", raconte-t-il après. "Il se passe tellement de choses dans la tête. On se dit ‘dis donc qu’est-ce qu’elle est loin cette scène, est-ce qu’on va y arriver ?’ Deuxièmement, on se dit qu’est-ce que j’ai eu comme idée con de faire ça ? Qu’est-ce que je fous là ?" déclara le rockeur. Fort heureusement, aucun incident ne viendra gâcher la fête lors de ces trois entrées en scène mémorable. Une belle bousculade, rien de bien méchant !

1998 : Depuis un hélicoptère au stade de France

Après la victoire de l’équipe de France lors de la coupe du monde de football, le stade de France accueille un autre événement d’envergure : un concert de Johnny Hallyday. Pour son premier concert dans ce lieu, le chanteur voit les choses en grand. Il veut un hélicoptère piloté par Michel Drucker. Drucker raconte, sur le plateau de "C à vous", comment le chanteur lui a soumis l’idée : "Il m’appelle à 4 heures du matin , il me dit 'tu vas me faire Apocalypse Now au Stade de France." La première, prévue le 4 septembre, est annulée à cause de la pluie. Ce n’est que partie remise car le 5, un hélicoptère, piloté par Michel Drucker, dépose Johnny (ou paraît le déposer) sur le toit du Stade du France, avant qu'il n'apparaisse quelques instants plus tard au milieu de la scène. Mais Le Parisien révèlera ensuite qu'il s'agissait en fait d'une doublure. En effet, Johnny a enregistré les séquences en hélicoptère quelques jours avant la série de concert. Il s’agit d’un sosie cascadeur qui descend de l'hélicoptère et apparaît sur le toit pendant que les images filmées quelques jours avant se diffusent sur l’écran géant. Pendant ce temps Johnny était assis sous la trappe au centre de la pelouse.

2000 : Dans un feu d’artifice à la tour Eiffel

Le 10 Juin 2000, Johnny donne un concert gratuit devant des centaines de milliers de fans. L’entrée est plus sobre qu’au Stade de France, Johnny étant caché à l’intérieur d’une boule au centre de la scène qui s’ouvre dans un déluge de pyrotechnie. Le show, pensé par Bernard Schmitt, est énorme, mais a donné envie au chanteur "de retrouver son public" après s’être produit devant "cette énorme masse", explique son metteur en scène dans L’Humanité.

 2012 : Johnny Hallyday en mode “bulldozer” au stade de France

Johnny revient au Parc des Princes en 2003. Tout le monde a encore en mémoire son entrée par hélicoptère en 1998 qui était digne d’un film d’action hollywoodien. Cette fois, il va chercher de l'aide auprès d'Yves Aucoin. Cet homme est spécialisé dans les effets spéciaux, raconte Eric Le Bourhis dans son livre Johnny, l'incroyable histoire."Après avoir travaillé avec Céline Dion ou sur les spectacles du Cirque du soleil, Yves Aucoin découvre un Johnny extrêmement impliqué". Yves Aucoin déclare "Il cherchait un effet de toute-puissance pour bien faire de son show un grand spectacle rock. Notre proposition de le faire entrer sur scène dans une boule de métal, large d'environ quatre mètres, a fait tilt".

2013 : Johnny Hallyday fendant la foule à Bercy

En 2013, pour les 70 ans de Johnny Hallyday, une série de 3 dates ont lieu à Bercy le 14, 15 et 16 Juin. Comme au Parc des Princes en 1993, pour ses cinquante ans, le rockeur entre sur scène en fendant la foule. Il chante Que je t’aime, entouré de ses gardes du corps et de son photographe, Renaud Corlouër, qui l’a suivi lors de la tournée "On the road" (2012-2013). Ce dernier raconte à Paris Match ce moment spécial. "A Bercy, j’ai traversé la foule à ses côtés. Marchant à reculons, je saisissais les moments intenses de cette entrée magistrale. La foule qui ondulait telle une mer déchaînée a fini par se refermer sur nous.  Le soir de ses 70 ans, je venais d’immortaliser des instants de fureur." Un souvenir inoubliable pour ceux qui étaient présents.

2016 : Rester vivant la tête de mort géante 

En 2016, Pour sa tournée "Rester Vivant", il choisit de faire son entrée à l’intérieur d’une tête de mort. On connait l’amour de Johnny pour les têtes de morts qui est un symbole distinctif pour l’ensemble de la communauté biker.

← Article précédent